Olbia et Costa Smeralda

Olbia et Costa Smeralda

Un parcours parmi quelques-uns des scénarios côtiers les plus beaux de toute la Sardaigne, en direction du nord et de l'arrière-pays.

Olbia est le chef-lieu de la côte de la Gallura, la porte de la Sardaigne, qui est facilement accessible en bateau ou en avion, grâce au port qui la relie au continent et à l’aéroport international où se posent des compagnies low cost, mais aussi de nombreux vols internationaux ou privés. Certains lieux méritent impérativement le détour, comme le centre-ville, héritage de l’époque romaine, la Basilique de San Simplicio, l’un des meilleurs exemples de l’art roman sarde et l’église de San Paolo, qui se trouve sur le point le plus élevé de la ville antique, et qui conserve encore de prestigieuses pièces d’art sur bois.

En dehors d’Olbia, vous pouvez faire une randonnée en direction de l’église champêtre et le Sanctuaire nuragique de Cabu Abbas ; en sortant d’Olbia vers Golfo Aranci, tournez à gauche à la seconde sortie en suivant les pancartes jusqu’au village d’Olbia 2, remontez la colline par un sentier panoramique et rejoignez le complexe nuragique sur les hauteurs.

En prenant la sortie vers Porto Rotondo, depuis la route qui mène à Olbia, et en poursuivant selon les indications, on arrive à Golfo Aranci, un superbe village qui accueille de plus en plus de touristes, notamment grâce à sa gastronomie à base de poissons frais, aux nombreux B&B, à sa promenade dite de « La Dolce Vita », une rue dédiée au shopping avec une vue imprenable sur la mer. Golfo Aranci est par ailleurs une escale de ferrys ralliant Livourne, la Corse et la France.

À voir impérativement, la plage de Cala Moresca, à Cala Greca ; en suivant l’un des sentiers qui partent de la plage, vous trouverez le petit cimetière des Anglais, monument aux morts de tous les naufragés qui ont péri dans ces eaux. Guglielmo Marconi effectua depuis Capo Figari la première communication en morse à travers mer, en se branchant sur les récepteurs des environs de Rome.

Golfo Aranci est également la base du célèbre centre international de recherche « Bottlenose Dolphin Research Institute » (Institut pour la recherche appliquée sur les dauphins). Pour ceux qui adorent la plage, direction Pittulongu ou Porto Rotondo, qui sont parmi les plus célèbres localités touristiques de cette zone, non loin de la Costa Smeralda. Pour les amants de la table, à Olbia il est possible de déguster les délices des chefs de la Gallura.

Comme le « zimino », une soupe de poisson préparée à base de fruits de mer, ou les célèbres moules d’Olbia et les oursins de mer. Enfin, faites un détour par le village de San Pantaleo, niché au milieu des granits, plongé dans un paysage surréaliste ; ses artistes et ses artisans sont célèbres et vous pourrez en admirer les œuvres dans les magasins du village.

À mi-chemin entre Portisco et Olbia, il faudra absolument visiter une perle des côtes de la Gallura, Porto Rotondo ; au Teatro Mario Ceroli, de nombreux spectacles à ne pas manquer. Le cadre est vraiment à couper le souffle. Au nord, à quelques kilomètres de Portisco, débute la Costa Smeralda, fondée en 1962, célèbre pour ses splendides plages, ses hôtels de luxe, ses établissements nocturnes, ses magasins sur les petites places et son architecture aux formes sinueuses ; Un exemple n'est autre que l’église Stella Maris de Porto Cervo.